Petite pepite et grands espoirs au Groove, nouvelle scene genevoise – le temps

Un collectif prend les reines d’une nouvelle salle de 500 places, dans l’écoquartier de la jonction. — © Mark Henley / Panos Pictures pour Le Temps


La dernière pièce de l’écoquartier de la Jonction ouvrira ses portes ce vendredi. A destination des jeunes, cette salle de concert devra faire sa place dans un environnement déjà bien doté.

A trois jours de l’inauguration, les électriciens s’activent encore autour des câbles tombant du plafond, à neuf mètres de haut. Au sein de l’équipe du Groove, qui a reçu les clés de la salle fin septembre et guide notre visite, les regards sont fébriles, et un peu inquiets. C’est bien ce vendredi que les portes s’ouvriront aux premiers noctambules. Ce nouveau lieu prend ses aises au Boulevard Saint-Georges, à la lisière de l’écoquartier de la jonction comprenant 300 logements. «La Ville nous avait prévenus que les finitions pouvaient prendre encore deux semaines, cela s’éternise un peu», s’impatiente Sylvain Leutwyler, coprésident de la coordination du Groove.

Au sous-sol, un parterre de 150 mètres carrés auquel on accède après avoir traversé un foyer disposant d’un bar et d’un vestiaire. A pleine capacité, le Groove pourra accueillir 500 personnes. Mise au concours par la Ville de Genève, son exploitation a été remportée par une structure bicéphale partagée entre le Collectif nocturne et le Corner 25. Le premier regroupe plus de 230 associations de jeunesses du canton, le second est un pilier reconnu de la culture reggae et sound system du Grand Genève. «La volonté était d’allier les politiques de la culture et de la jeunesse, indique Jakob Graf, conseiller culturel de la Ville. La collaboration entre ces services sur un projet concret de cette envergure crée de forts liens organiques. Certaines personnes de l’équipe ont participé à la gestion de la salle du Terreau. Leur expérience et leur bilan ont joué en leur faveur», poursuit-il. Concernant la programmation, elle sera partagée entre le Corner 25 et le Collectif nocturne, pour un tiers et deux tiers des dates environ.

Un lieu bien entoure

Nul doute que le Groove devra partager son avenir avec celui des scènes voisines. A quelques dizaines de mètres en traversant l’écoquartier, côté rue du Stand, on trouve la salle du bar la Jonquille. Actuellement fermée en opposition au pass sanitaire, celle-ci peut habituellement accueillir jusqu’à 200 personnes. Elle proposait jusqu’ici près de trois concerts par semaine. En continuant vers le Rhône, passons sur le Palladium – peu utilisé – et ses 1300 places debout, pour tomber sur le paquebot scénique qu’est l’Usine, avec pas moins de quatre scènes.

A près d’un kilomètre de là, direction sud, la Gravière et la Parfumerie aux abords de l’Arve, peuvent totaliser 1000 entrées. «On ne vise pas à concurrencer l’offre de clubbing déjà existante, explique Sylvain Leutwyler. Nous voulons mettre en avant des groupes live, des artistes émergents, pour un public cible dès 16 ans.» Pour remplir la salle, le Groove s’appuiera aussi sur son réseau. «Les associations membres du Collectif nocturne pourront également participer à la programmation. Nous aurons un droit de regard sur l’organisation de soirées», soulignent Lucie Emch et Anaïs Kolly, responsables de l’événementiel.

Sur des restes alternatifs

Cette nouvelle arrivée rime-t-elle avec nouvelle offre culturelle dans le paysage genevois? En partie seulement, car c’est sur les ruines du site d’Artamis qu’a initialement émergé le projet. A l’époque, la friche alternative accueillait 2000 fêtards par week-end. Comptez donc treize ans entre la démolition du site et l’éclosion du Groove. «Dès 2007, l’Union des espaces culturels autogérés demandait aux autorités genevoises une compensation aux activités publiques qui allaient disparaître sur le site d’Artamis, ceci à travers l’implantation d’une salle de concerts dans le futur écoquartier, se souvient son ancienne coordinatrice Albane Schlechten. Cela allait de pair avec la création d’une salle dédiée aux musiques actuelles.» Des circonstances auxquelles s’ajoute la fermeture de la précédente salle du Corner 25, en 2019, dans le dernier espace héritier du squat du Goulet.

Un héritage culturel que Sylvain Leutwyler tempère: «On ne peut pas reprendre le même esprit s’agissant d’une salle conventionnée», explique-t-il. «Mais le Groove a un destin cousin de celui de la Cave12, issue de l’ancien squat du Rhino», observe Dominic Läuppi, membre du Corner 25. Cette salle aujourd’hui dédiée aux musiques expérimentales et «exigeantes» aura mis six ans à trouver un nouvel espace au-dessus de la gare.

Un collectif prend les reines d'une nouvelle salle de 500 places, dans l'écoquartier de la jonction. — © Mark Henley / Panos Pictures pour Le Temps
L’installation de la salle du Groove, jeudi 4 novembre 2021. © Mark Henley/Panos Pictures pour Le Temps



Une salle par et pour les jeunes

Entre une scène musicale, une salle pluridisciplinaire ou un théâtre, le projet du Groove a subi quelques atermoiements en treize ans. En témoignent une immense porte d’accès pour les décors et deux loges à capacité réduite, regrette Sylvain Leutwyler: «Les architectes ont conçu une salle de spectacle, rendant le bar peu doté en espace frigorifié pour des consommations s’étalant sur toute une soirée», illustre-t-il. Les prix d’entrée ne devraient que rarement excéder la dizaine de francs. Des exceptions sont toutefois prévues pour les soirées avec têtes d’affiche, à l’image des stars jamaïcaines que le Corner 25 sait faire venir en Suisse.

Question nuisances, le collectif se veut rassurant. «Des médiateurs seront présents à l’extérieur tout au long des soirées», expose le coresponsable d’accueil Michel Ribeiro. De quoi atténuer le va-et-vient des jeunes spectateurs, parfois jusqu’à cinq heures du matin. L’objectif est que la petite pépite ne devienne pas un gros caillou dans les chaussures du voisinage.

Vincent Nicolet

Publié jeudi 4 novembre 2021 à 17:15
Modifié jeudi 4 novembre 2021 à 17:49

Lien: https://www.letemps.ch/culture/petite-pepite-grands-espoirs-groove-nouvelle-scene-genevoise

Prochainement au Groove

02 Mar

DUB SCHOOL ⎮ SIP A CUP SHOWCASE

02.03.2024 · AGENDA +
08 Mar

Funk Morado

08.03.2024 · AGENDA +
09 Mar

L’Histoire du Hip-Hop

09.03.2024 · AGENDA +